25 Glaces Vegan


Un mois tout pile avant le début de l'été je vous propose de découvrir 25 Glaces Vegan, mon nouveau livre, fraîchement paru aux Éditions La Plage et avec lequel j'espère que vous allez vous régaler autant que moi lorsque j'ai testé et réalisé toutes ces merveilles glacées. Je vous embarque donc pour un petit tour d'horizon complètement givré à la découverte de ces 25 nouvelles recettes vegan gourmandes.


Pour ce livre j'ai eu envie de m'amuser un peu, après tout les glaces ne sont-elles pas synonymes de vacances, de fun et de fête ? J'ai donc imaginé plein de recettes rigolotes pour plaire à la fois aux enfants et aux adultes, mais j'ai évidement aussi glissé quelques recettes sérieuses pour épater tout le monde pendant vos repas de famille ou entre amis, et proposé aussi des recettes de base, qui j'en suis sure, sauront titiller votre créativité et vous donner envie de créer vos propres mélanges et parfums. Fraîcheur, légèreté, gourmandise et fun sont vos maîtres mots dans la vie ? Ce petit livre est fait pour vous !


Comme pour mes précédents livres dans cette collection, les recettes sont divisées en 3 chapitres thématiques. On commence par le plus simple et le plus évident : les sorbets et les crèmes glacées

On retrouve dans ce chapitre des recettes de base twistées avec des associations gourmandes : la très classique et inévitable glace à la vanille avec laquelle vous pourrez réaliser de nombreuses crèmes glacées et desserts, une glace au yaourt marbrée à la framboise, une crème glacée aux pistaches (ci-dessus), une stracciatella coco-menthe, une glace au matcha et macadamia, un sorbet mangue-melon (ci-dessus), un sorbet fraise-tomate-basilic, un sorbet ananas-citron vert (le truc le plus acidulé du monde) et un sundae à faire pâlir les glaces industrielles.

La question m'a déjà été posée plusieurs fois : oui pour ce chapitre la sorbetière est nécessaire (pour les deux autres, pas vraiment). Je comprends parfaitement le problème qu'on peut avoir à acheter un livre de recettes si il faut derrière acheter un appareil électroménager qui prend de la place et dont on ne se servira probablement pas plus de 10 fois dans l'année. 


Avant d'écrire ce livre je n'avais pas de sorbetière chez moi, résultat : je mangeais très peu de sorbets et crèmes glacées à la maison. Je me reportais plutôt sur des recettes sans sorbetière comme le granité, les bâtonnets glacés (que j'adore) ou les glaces crues "minute" à la banane. Aujourd'hui, savoir que je peux préparer une glace au yaourt (ma préférée d'entre toutes) en 30 minutes a pas mal changé la donne et je pense que cet été ma sorbetière va pas mal turbiner. Si vous aimez vraiment les glaces maisons, une sorbetière à 30€ (je dispose d'un modèle premier prix avec lequel j'ai réalisé sans problème toutes les recettes du livre) ne me semble pas un investissement inutile.


Le deuxième chapitre propose des recettes de bâtonnets et cônes glacés. Ici point besoin de sorbetière ! C'est une forme de glaces que j'affectionne tout particulièrement. Il suffit de s'équiper d'un jeu de moules et on peut en faire à volonté. Elles sont très ludiques à réaliser et parfaites pour les enfants. L'avantage c'est qu'on peut mettre absolument ce qu'on veut dedans, qu'on n'est pas obligé de mettre beaucoup de sucre, on peut même se contenter de faire prendre un smoothie pour une glace super healthy (je vous livre une double recette de smoothies glacés vert et/ou rose).


Je me suis pas mal amusée avec des recettes de glaces arc-en-ciel et rayées aux fruit dont la composition ne comporte que quelques ingrédients simples et sains, ce qui les rends idéales pour les enfants (pas trop de sucre, des fruits frais ou des jus de fruits, du yaourt de soja...). Les recettes de ce chapitre varient entre légèreté, fraîcheur et grosse gourmandise puisqu'on y retrouve aussi des cônes choco-praliné, des barres glacées coco enrobées de chocolat noir, des glaces rayées mangue-orange, des bâtonnets milkshake banane-myrtille, des glaces façon tarte aux pêche, ainsi que les paletas-concombre-mojito (sans alcool) que vous pouvez voir plus haut.


Le dernier chapitre propose, lui, des recettes plus élaborées et un peu moins estivales pour certaines, comme cette bûche vanille-poire-noisette et caramel, très simple a réaliser et qui fera, j'en suis certaine, un malheur pour vos repas de fête. On retrouve aussi un napolitain vanille-café-choco (photo en haut de l'article) , des mini bûches coco-framboise et crumble citron (ci-dessous), des sandwichs glacés, des mini layers-cakes glacés, un granité pomme-cannelle, des mystères fleur d'oranger et pistache à peu près à 1000 sur l'échelle de la gourmandise et des petites glaces aux sésame noir et coeur coulant à la framboise (ci-dessous). La moitié de ces recettes se réalise sans sorbetière.


En tant que vegan on peut souvent se retrouver limités par le manque d'offre disponible sur le marché. Si les initiatives en matière de restauration sont en train d'émerger à vitesse grand V (big news : un glacier-snack vegan va ouvrir en Juin à Paris !), les produits disponibles dans le commerce sont encore rares. L'option maison reste donc pour les glaces comme pour les fromages ou les pâtisseries, une solution à la fois économique et pratique pour pouvoir manger tout ce qui vous fait envie, servir des choses un peu élaborées lors de repas ou de fêtes en étant sûrs d'avoir un résultat de qualité. Au final, maintenant que je dispose d'une sorbetière et que je me suis pas mal essayée aux glaces, je ne suis pas sure que j'achèterai beaucoup de glaces du commerce vegan si j'ai le temps de les réaliser moi-même pour un repas ou des goûters glacés. 



Les photos illustrant cet article sont soumise au droit d'auteur. 
Merci de ne pas les reproduire sans l'autorisation des Éditions La Plage.




Jay & Joy : fromage vegan artisanal


Parler de produits vegan est quelque chose que je fais très peu sur le blog, mais certaines exceptions méritent d'être faites pour des produits exceptionnels. Aujourd'hui je suis absolument ravie de vous parler des fromages bio, vegan, frais et artisanaux fabriqués avec plein d'amour par Jay & Joy à Paris. 



Le mois dernier en déjeunant chez Loving Hut avec deux copines (bisous les filles !) Hugues le charmant gérant du restaurant nous a présenté les nouveaux fromages vegan disponibles à la vente et je suis repartie avec le Jack pimenté (mon amour du piment me perdra un jour). Si je vous dis que je l'ai tellement aimé que j'en ai fait tout mon repas du soir, vous imaginez un peu la démesure avec laquelle je peux affectionner la nourriture. Une semaine plus tard  il s'est trouvé que la créatrice des fromages Jay & Joy et moi-même dînions toutes les deux dans le même restaurant et nous avons donc fait connaissance. Mary Carmen m'a proposé de me faire déguster toute la gamme des fromages et il va sans dire que j'ai accepté avec grand plaisir cette découverte privilégiée.


Le rendez-vous a donc été pris pour quelques semaines plus tard et c'est donc avec une joie non contenue que j'ai pu découvrir les différents fromages proposés par Jay & Joy ce lundi et en apprendre un peu plus sur cette jeune entreprise parisienne, engagée et sa lumineuse fondatrice, passionnée par ses produits et par une alimentation saine. La première chose qui m'a frappée est la grande variété des fromages de la gamme. On a des textures, des goûts et des utilisations très différentes. Les fromages ne sont pas de simples déclinaisons aromatisées d'une même base. On trouve chez Jay & Joy 4 fromage différents : Joy, Jack, Jeta et Jay, chacun décliné en deux versions. 


Joy est un fromage cru à base de noix de cajou proposé en version herbe ou poivre de Sichuan (mon préféré)
Jack est un fromage à base de lait d'amande, fondant (à vous les grilled cheese sandwichs) décliné en version fondu ou pimenté (au piment d'Espelette)
Jeta est un fromage au lait d'amande que l'on retrouve en version "frais" sous la forme d'une boule rappelant la mozza (qui fond parfaitement) ou en version "herbes" en dés dans de l'huile avec des aromates (et qui rappelle la feta)
Jay, enfin, est un fromage à base de noix de cajou et de yaourt de soja proposé en version nature ou cumin (yum yum!).


Depuis le temps que je rêvais de voir en France des fromages vegan artisanaux, je me suis sentie un peu comme Charlie dans la chocolaterie devant tous ces fromages et très privilégiée de pouvoir rencontrer leur créatrice. Je crois que c'est une des choses les plus chouette de mon travail aujourd'hui : rencontrer des gens passionnés et découvrir l'histoire de produits fabuleux. En tant que vegans nous avions jusqu'ici deux options en France pour manger des fromages : se tourner vers les fromages industriels  ou réaliser ses fromages maison (c'est l'option vers laquelle j'ai finit par me tourner pour pouvoir manger des fromages dont j'avais vraiment envie comme de la féta, de la mozza bien fondante ou des petits crottins de fromage frais, dont j'ai partagé les recettes dans mon livre Fromages Vegan)

L'inconvénient des fromages industriels c'est qu'il ne sont souvent pas bio, pas toujours extraordinaires pour leur prix, leur composition n'est pas toujours très saine et exception faite pour les produits frais de chez Sojami (bio et lacto-fermentés), il leur manque toujours ce petit goût acide, fermenté ou un peu corsé typique des fromages. Pouvoir enfin trouver des fromages frais, sains, 100 % bio réalisés avec des ingrédients de qualité qui n'ont absolument rien à envier aux fromages vegan artisanaux qu'on peut trouver outre atlantique ou en Angleterre est une vraie avancée en France.


En résumé j'ai été complètement conquise par Jay & Joy, tant pour la qualité des produits, que l'attention portée aux ingrédients (sel de l'Himalaya, huiles végétales de qualité, lait d'amande fait maison...) mais aussi pour l'approche globale de la production qui va jusqu'au recyclage des boites dans lesquelles le fromages sont vendues qui sont compostables. A l'heure de l'industrialisation massive de l'alimentation, des transnationales proposant des produits identiques d'un bout à l'autre de la planète, je suis persuadée que le changement viendra de l'émergence de petites entreprises engagées et passionnées, qui croient en leurs produits et ont à coeur de faire les choses autrement. Que consommer local passera pour les vegans aussi, par des artisans locaux, et si  beaucoup d'entre vous ne vivent pas près de Paris et me diront sûrement "il n'y en a que pour les parisiens", je suis sure que l'apparition de la première entreprise de fromages vegan artisanaux en France présage d'une belle évolution sur l'épineuse question du fromage dans notre pays dans les années à venir. 

Enfin point non négligable : les prix sont très raisonnables si on compare aux autres fromages vegan artisanaux (on est souvent aux alentours de 10$ ou 10£ chez nos voisins) ou aux fromages industriels (le Vegusto est à peux près au même prix 6,80€ chez Un Monde Vegan), ici pour un fromage à 6,70€ (chez Loving Hut), on peut se payer un plateau de 3 fromages pour 20 € ce qui me semble à peu près équivalent aux prix pratiqués pour des fromages bio d'origine animale.

Si vous passez par Paris, vous pouvez à ce jour trouver les fromages Jay & Joy chez Loving Hut et Gentle Gourmet Café. 

Il n'y a pas encore de site internet mais vous pouvez suivre leur actualité sur Facebook et Instagram 





Tarte fraise-rhubarbe-citron // Vidéo


Cette tarte à l'origine je la voulais meringuée. Et puis le moment venu, après avoir passé mon chalumeau sur la couche de meringue à l'italienne, coupé une part bien méritée, et englouti la première bouchée je me suis rendue compte qu'en fait la tarte meringuée, c'était beaucoup trop sucré à mon goût et que 500 g de sucre dans une tarte n'était pas franchement le genre de dessert dont j'ai envie. Alors tant pis pour la meringue italienne, pour la grande révolution vegan du siècle, pour LA tendance culinaire à coté de laquelle il me semblait impossible de passer en ce moment, je vous propose une recette de tarte toute simple, déjà bien assez sucrée et gourmande comme ça, acidulée et facile comme tout à réaliser. Le genre de tarte pas prise de tête que j'aime préparer le dimanche pour un goûter improvisé.


J'avais envie d'une pâte gourmande, un peu biscuitée et parfumée, que je pourrai réutiliser pour d'autres tartes. L'association vanille et citron est une de mes préférées et elle s'accorde plutôt bien avec pas mal de fruits. Vous pouvez évidement vous passer des arômes et conserver la base de la pâte. J'ai utilisé des graines de chia moulues pour remplacer l'oeuf, ça marche au poil et en prime elles sont plus faciles à réduire en poudre que les graines de lin. 



Pour la garniture j'hésitais entre un curd et une crème, et au final j'ai réalisé un mi-curd / mi-crème, je l'ai laissé refroidir avant de l'étaler quand j'ai réalisé la vidéo, mais vous pouvez absolument le verser encore chaud sur votre fond de tarte et le laisser prendre ainsi, vous aurez un résultat plus lisse. Si vous êtes fan de curds de fruits, vous pouvez parfaitement l'utiliser tel quel et le conserver plusieurs jours au frais. Quand aux fraises, je les aime tellement natures que je n'ai rien ajouté d'autre, mais vous pouvez optez pour quelques zestes de citron et un peu de sucre glace en déco, à ajouter au dernier moment. Je vous conseille de choisir des fraises bien parfumées, de taille moyenne.


Tarte fraise-rhubarbe-citron

pour 8 personnes

Crème rhubarbe-citron :

250 g de rhubarbe épluchée  200 g de sucre de canne blond 
400 ml de lait d'amande  le zeste et le jus d'un citron
4 c à s de fécule de maïs  4 c à s d'huile au goût neutre

Pâte à tarte citron-vanille :

4 c à s de sucre de canne blond 2 c à c de graines de chia moulues
1/2 c à c de sel 2 c à c de zestes de citron  •  les grains d'1/2 gousse de vanille 
 250 g de farine de blé T 65 • 60 ml d'huile au goût neutre 75 ml d'eau

350 g de fraises

__________________________

  • Mélanger les ingrédients de la crème dans une casserole et mixer au mixeur plongeant (ou mixer le tout au blender, puis verser dans une casserole). Cuire à feu moyen-vif pendant 10-15 minutes environ en mélangeant constamment. Laisser refroidir ou verser sur le fond de tarte. Peut être utilisé comme un curd de fruit classique, dans ce cas verser dans un bocal et conserver au frais.
  • Dans un saladier, mélanger le sucre, les graines de chia en poudre, puis ajouter le sel et la vanille. Ajouter la farine et bien mélanger. Ajouter l'huile, mélanger et sabler avec les mains. Ajouter l'eau, mélanger et pétrir pour former une boule de pâte. Laisser refroidir au frais 30 minutes, dans du film ou sous un torchon.
  • Sur un plan de travail fariné étaler la pâte au rouleau et la déposer dans un moule huilé. Bien la faire adhérer et plat et passer le rouleau sur les bords pour couper l'excédent. Piquer le fond de tarte, déposer un rond de papier cuisson et des billes de cuisson. 
  • Cuire à blanc à 150° C pendant 15 minutes. Retirer les billes et le papier cuisson et cuire 5 minutes de plus. Sortir et laisser refroidir, puis garnir.



Green Smoothies, Superblender, Extracteur de Jus


Parlons peu, parlons bien, parlons jus ! Aujourd'hui je vous présente 3 petits (mais costauds !) livres parus aux Éditions La Plage, dont deux sur lesquels j'ai eu le plaisir de bosser comme photographe et grâce auxquels j'ai pu me régaler tous les jours pendant les shootings.


Je vais commencer par le début, Extracteur de jus est sorti il y a un petit moment déjà, en septembre dernier. A l'occasion de ce livre j'ai eu l'immense joie, que dis-je le bonheur, de rencontrer Estérelle. Journaliste et auteur culinaire, super gourmande, passionnée et d'une générosité qui semble inépuisable, Estérelle est une mine de savoirs culinaires. A chaque fois que j'ai l'occasion d'échanger avec elle je découvre une foule de choses passionnantes, je crois que je pourrai l'écouter me raconter des histoires d'ingrédients fabuleux pendant des heures autour d'un thé.


Découvrir la cuisine de quelqu'un d'autre est toujours une expérience géniale, mais découvrir la cuisine d'Estérelle c'est (oui je me répète un peu) un vrai bonheur. C'est sa recette fabuleuse et ultra simple de pâté aux shiitakés que l'on trouve dans le livre qui m'a réconciliée avec les champignons (et a fait de moi une shiitakés addict qui en mange 200 g par semaine). 


Ce qu'il y a de vraiment chouette dans ce livre c'est l'approche globale de la cuisine avec un extracteur de jus. Estérelle ne propose pas que des recettes de jus, mais aussi des recettes pour recycler la pulpe des fruits et légumes et pour créer des glaces, des condiments incroyables (ah le sambal de coco !), des pâtisseries, faire ses pâtes et transformer votre extracteur en machine à tout faire. Si vous possédez un extracteur, ce livre sera un vrai petit guide pour tout à la fois cuisiner au quotidien et réaliser plein de jus super cool.


Il y a quelques recettes dans le livre qui ne sont pas vegan mais qui seront facilement véganisables si vous avez l'habitude de remplacer les oeufs et les produits laitiers en cuisine.


Si quelqu'un devait s'attaquer aux superblenders type Vitamix, c'est bien Estérelle. Sa créativité pour détourner un appareil et en faire un superhéro du quotidien n'a semble-t-il aucunes limites. Avec ce livre vous apprendrez à réaliser plein de recettes de bases très utiles : beurres d'oléagineux, farines, pâte à pizza, crème végétales, tartinades, laits végétaux... Et bien sûr vous découvrirez des recettes survitaminées de smoothies, soupes crues, cocktails et autres boissons végétales, saines et gourmandes. Pour terminer enfin par quelques douceurs qui se réalisent en un éclair : beurre de pomme façon caramel, pâte à crêpes sans oeufs, tartes crues aux fruits, glace express...


Les photos du livre ont été réalisée par l'incroyable Linda Louis, auteur et photographe culinaire, qui publie également aux Editions La Plage. Si pour le prix d'un petit livre on peut avoir deux fois plus de talent dedans, pourquoi hésiter ? Ce qui m'a plus dans le livre comme dans Extracteur c'est cette approche à la fois pratique (comment cuisiner simplement au quotidien, gagner du temps, ne surtout pas se prendre la tête) et ultra gourmande avec une touche de cuisine orientale par ici, un soupçon de condiment ultra malin par là, à saupoudrer partout pour des assiettes express parfumées. Bref la combinaison parfaite de la gourmandise et d'une cuisine simple, parfaitement accessible pour tous les jours.



Une des choses que je trouve géniale en tant que passionnée de cuisine, super gourmande et photographe c'est que j'ai l'opportunité de rencontrer des gens incroyables, bourrés de talent, de savoirs, passionnés par la cuisine avec qui échanger. J'adore travailler sur mes livres et créer chez moi, au calme, mais collaborer avec d'autres et apprendre de nouvelles choses, goûter la cuisine d'autres personnes, avoir la chance de travailler au contact d'auteures passionnées et passionnantes est une partie de mon travail que je n'échangerai contre rien au monde.


Pour finir, je suis ravie de vous présenter le petit et génial Green Smoothies et boissons detox, de Marie Grave, tout récemment paru. Les jus et smoothies verts ont le vent en poupe. Mais sont-ils juste un effet de mode ou une vraie tendance santé ? En France on découvre souvent plein de choses avec quelques années de retard, les green smoothies ont été adoptés depuis un bon moment par les fans d'alimentation saine, les rawfoodists, les sportifs et les parents qui ont trouvés avec eux une astuce tip top pour glisser des légumes verts dans l'alimentation quotidienne de leurs bambins. Il sont déjà devenu une habitude pour plein de gens, et non il ne sont pas réservés aux yogis et aux hippies. Si vous n'y avez jamais goûté, profitez de l'occasion pour découvrir ces jus pas comme les autres. Avec ce livre vous serez incollables sur le sujet et deviendrez des pros du green qu'il soit en version jus (à l'extracteur) ou en smoothie (au blender). 


Avec ce livre, Marie Grave, une des chefs chez Bob's Bake shop (après être passée par Nanashi et Bob's Kitchen) et déjà auteur de Royaume-Uni dans la collection Epicerie du Monde, nous propose certes des recettes de jus sains et très green, mais ils sont aussi super gourmands et même moi qui ne suis plus une néophyte en la matière j'ai été super bluffée par certains mélanges. La semaine de shooting du livre a été l'occasion de faire une petite cure de jus non préméditée. C'est bien simple, après avoir avalé des smoothies verts toute la journée je me sentais à la fois débordante d'énergie et complètement rassasiée. 


Ce qui m'a plu dans le livre : on y retrouve des recettes pour toutes les saisons (et pas de jus qui mélangent des ingrédients de différentes saisons), des recettes pour tous les goûts, si vous n'êtes pas fan des jus au céleri ou fenouil pas de panique, plein de recettes sont très douces et fruitées. J'ai également aimé retrouver des recettes autres que des jus : un bol pour le petit déjeuner, une crème de rêve pour accompagner les tartines ou salades de fruit, un génial pesto au kale pour rendre n'importe quelle assiette de pâtes super healthy sans mettre la gourmandise de côté et bien sûr les conseils très avisés de Marie pour réussir vos smoothies toute l'année et faire le plein d'énergie.


Si vous voulez vous mettre aux jus & smoothies, ajouter une touche de green dans votre quotidien, que vous êtes tentés par un extracteur ou un blender (ou que vous en possédez déjà un), que vous avez envie de booster vos petits déj mais aussi vos repas avec des recettes super saines MAIS aussi ultra gourmandes, je ne peux que vous conseiller ces 3 petits ouvrages très pratiques pour démarrer mais qui intéresseront aussi les connaisseurs. 




Houmous aux asperges rôties et à l'ail des ours



Hors de question de laisser la météo nous pourrir ce début de printemps. Pour remédier à cette mini-déprime post-hiver sans soleil, la solution est toute trouvée : mettre le printemps dans son assiette, retrouver des saveurs oubliées depuis un an et reverdir ce cher houmous. Bonjour asperges et ail des ours, adieu grisaille.


Les asperges et moi c'est une grande histoire d'amour qui dure depuis des années. Je me contente très souvent de les manger sans recette particulières, sautées, crues en salade ou ( ma nouvelle obsession ) rôties au four avec un peu d'huile d'olive et de sel marin : une vraie tuerie. Leur saveur de petit pois frais me rend dingue, c'est bien simple, j'ai envie d'en manger tous les jours !


Ces dernières années je vous avais proposé une poêlée d'asperges aux amandes, une salade de pointes d'asperges à la vanille, des mini-cakes aux asperges et une panna cotta d'asperges. La love story avec les asperges vertes continue et cette fois-ci je les ai associées à de l'ail des ours frais. Il n'est pas forcément facile à trouver, mais si vous avez la chance d'en dénicher, ou encore mieux d'en cueillir jetez-vous dessus, faites des super-pesto, tartinades, et tentez une version vegan du pain fourré à l'ail des ours et au fromage de Linda


Ceux qui me connaissent savent que je ne sais pas résister au houmous. Je suis un total cliché de la vegan houmous-addict, capable de manger des tartines de houmous au petit déjeuner, de tremper mes frites dedans, d'en manger un bol à la cuillère. C'est une de mes comfort food préférées, ces recettes doudou, si réconfortantes, qui vous font oublier une mauvaise journée dès la première bouchée. Je suis à deux doigts d'afficher un poster "Home is where your houmous is" dans ma cuisine et j'ai toujours un bocal de pois chiche sous la main pour improviser un houmous en cas de besoin, pour moi une semaine sans houmous, c'est un peu une semaine sans soleil. Du coup je ne rate jamais une occasion de faire twister ce bon vieux houmous avec des légumes, épices et herbes. 


Si vous n'avez pas d'ail des ours, ne vous privez pas de cette recette pour autant : remplacez le par 1/4 de gousse d'ail pour un goût d'ail léger ( trop d'ail masquerait complètement le goût délicat des asperges) et de la ciboulette fraîche pour la saveur herbacée et la touche de vert. 


Et si vous n'avez pas envie de houmous, testez les asperges rôties au four, les pointes croustillantes, les tiges légèrement fondantes, une pointe de sel pour rehausser le tout. Ah ce petit goût rôti délicat... C'est moins présentable que les asperges cuites à l'eau ou sautées car la cuisson au four les réduit un peu, mais pffiou, c'est un tel délice.



Houmous asperges rôties et ail des ours

Ingrédients


Pour 2 à 4 personnes

1 botte d'asperges vertes  • 2 c à c d'huile d'olive
3 c à s de purée de sésame blanc 2 c à s d'huile d'olive
2 c à s de jus de citron 50 ml d'eau
250 g de pois chiches cuits 10 feuilles d'ail des ours sel

__________________________

  • Couper le bout des tiges des asperges, éplucher les tiges, arrêter environ 3 cm avant les pointes.
  • Placer les asperges sur un plat, couper les grosses asperges en deux dans la longueur, arroser avec l'huile d'olive, et saler légèrement. Mélanger avec les mains pour bien répartir le sel et l'huile. Placer au four préchauffé à 150 °C et laisser cuire environ 20 minutes.
  • Dans le bol du blender, verser la purée de sésame, l'huile d'olive, le jus de citron, l'eau et ajouter les pois chiches. Mixer à faible puissance pour former un houmous lisse.
  • Ajouter les asperges rôties coupées en morceau et mixer. Saler selon votre goût.
  • Ajouter l'ail des ours lavé et ciselé et mixer brièvement pour garder de petits morceaux.
  • Servir sur des toasts grillés, en tartine avec des légumes, utilisez pour garnir des sandwichs.



Et vous vous faites quoi avec vos légumes de printemps ? 

A très vite pour de nouvelles recettes printanières gourmandes !