Fromages vegan


Une des raisons pour lesquelles le blog est resté au point mort pendant cet été est que juste après la sortie de Vegan je me suis attelée à la réalisation de deux autres livres, dont ce petit nouveau, dédié aux fromages végétaux. Ceux qui ont acheté ou feuilleté Vegan, n'auront pas manqué de remarquer le petit chapitre consacré aux fromages vegan faits maison. Développer ces recettes a été vraiment super intéressant et même carrément fun, je n'ai donc pas hésité une seconde quand les Éditions La Plage m'ont proposé d'aller plus loin et de consacrer un petit livre à ce sujet aux possibilités incroyables.


Dans ce livre vous trouverez des nouvelles recettes, quelques unes reprennent des recettes de fromages classiques que l'on trouve déjà dans Vegan (mozza, parmesan et ricotta) mais interprétées différemment (autres ingrédients par exemple) et dans le cas de la mozza, améliorée pour encore plus de fondant et de crémeux. 


Le premier chapitre est donc tout naturellement consacré à ces recettes alternatives aux fromages les plus utilisés en cuisine, dont une recette de féta végétale (en photo ci-dessus) qui est probablement une de mes préférées du livre et dont je ne suis pas peu fière ! Mais on trouve aussi une recette de cancoillotte vegan à l'ail, parfaite pour des tartines bien coulantes ou pour napper des légumes, ou utiliser en gratin.


Le deuxième chapitre est consacré aux fromages fermentés. Il aurait été facile de reproduire ou de s'inspirer fortement de l'excellent livre Artisan Vegan Cheese de Miyoko Schinner (qui vient d'ailleurs d'ouvrir une boutique de fromages vegan !) C'est pourquoi, sans faire l'impasse sur l'incontournable base de fromage de noix de cajou fermenté au réjuvelac (recette très populaire dans le milieu raw food / crudivore) j'ai aussi eu envie d'explorer d'autres pistes, notamment sur les agents de fermentation en utilisant des produits  naturellement fermentés qui ne viennent pas forcément à l'esprit lorsqu'on parle "fromage" comme le kombucha ou le jus de choucroute... Et travailler des recettes proches de notre culture française comme des petits crottins cuits au four.


Enfin le troisième et dernier chapitre est consacré à des créations maison, un peu plus folles pour certaines comme cet incroyable Kimcheese (ci-dessus), un fromage dans lequel s'est glissé du kimchi (mélange de légumes lactofermentés et pimenté coréen), un fromage au graines de lin, ou un autre aux olives et romarin. On y retrouve aussi des recettes idéales pour recevoir comme une recette de fondue végétale au vin blanc ou encore cette sauce au cheddar pour nachos (ci-dessous).



La cuisine vegan est en train de prendre son essor en France, grâce à de nombreux passionnés et militants, qu'ils soient auteurs, bloggeurs, éditeurs, associations, cuisiniers, entreprises ou créateurs, mais aussi grâce à des consommateurs de plus en plus engagés et à un public de plus en plus ouvert et curieux. 

Le succès remporté par Vegan ces derniers mois et qui ne semble pas s'essouffler pour l'instant (le livre est en train d'être à nouveau réimprimé, je n'en reviens pas !) ainsi que les nombreux et incroyables messages que j'ai reçus depuis sa sortie, me donnent l'impression que les choses changent vraiment, que non seulement le mot "vegan" sera bientôt connu et compris par une majorité de personnes mais que les idées qu'il communique font leur chemin, que de plus en plus de personnes sont prêtes à changer leur alimentation pour participer à construire un monde plus juste, plus responsable. Et je trouve qu'en ces temps où beaucoup de choses peuvent légitimement nous miner et nous rendre défaitistes, cela est extrêmement encourageant et positif.  Pour tout cela, je vous adresse donc un énorme MERCI et un tout aussi énorme BRAVO, car c'est grâce à vous tous que les choses avancent !

J'espère que ce nouvel ouvrage vous ravira autant que moi, et n'hésitez pas à me faire savoir en commentant sous cet article, si un atelier de cuisine sur le thème "fromages vegan" vous intéresserai.


Wonder Cookies !



Comme tous les mois de Septembre j'ai envie de démarrer mon billet sur un "Youpi c'est la rentrée ! " pas franchement très original mais avec l'enthousiasme d'une enfant de 12 ans. Bizarrement je crois que je fonctionne toujours en années scolaires. La rentrée c'est aujourd'hui les nouveaux projets, les vraies bonnes résolutions qui tiennent plus que 15 jours (pas comme celles du 1er janvier...), et l'envie de redémarrer sur de nouvelles bases. Et tout ça est à la fois plein de promesses et follement excitant. Du coup vous l'aurez remarqué, pour la rentrée, le blog s'est refait une beauté. J'avais envie de quelque chose de plus sobre, plus lisible, plus épuré, et avec des couleurs moins girly. J'espère que ça vous plaira ! 

Pour cette rentrée j'ai aussi plein de news, dont je vous ferai part plus en détails dans les jours et les semaines à venir. Mais pour les grandes lignes : 2 nouveaux livres à paraître ce mois-ci et une petite visite fin septembre à Montréal pour une démo culinaire au Festival Végane (je sais que vous êtes nombreux à me lire du Canada, j'espère vous y rencontrer !)



Mais trêve de blabla, pour cette rentrée je suis ravie de partager avec vous une recette que j'ai commencé à tester il y a déjà quelques mois et que je trouve vraiment très très très très chouette. Comme souvent c'est un placard à moitié vide qui est à l'origine de la trouvaille (et oui c'est généralement quand on n'a pas grand chose sous la main qu'on est le plus créatif !). Bref, une envie de cookies, pas de pépites de chocolat et le désir de quelque chose d'extrêmement gourmand, qui quelques modifications et améliorations plus tard, a fini par aboutir à cette recette de cookies merveilleux. Leur petit nom de travail sur mon calepin était "cookies nougat et fleur d'oranger" , j'ai failli opter pour "cookies des milles et unes nuits" et "cookies aux merveilles", et finalement une version en anglais qui résonne du nom d'une super héroine dont j'étais fan étant enfant, m'a semblé parfaite pour un plaisir aussi régressif que ces biscuits !

Vous vous demandez peut-être quelles merveilles contiennent justement ces cookies ? Une pâte délicatement parfumée à la vanille, fève tonka et fleur d'oranger et des petites pépites gourmandes : amandes et noisettes caramélisées et pistaches concassées. 

Maintenant, hop, la recette !






Pour environ 16 cookies

130 g de sucre de canne blond 150 ml d'huile neutre (spéciale cuisson ou désodorisée BIO)
60 ml de lait de soja 1 c à s de fécule de maïs 1/2 c à c d'extrait de vanille liquide
1 pointe de couteau (la moitié d'1/8 de c à c) de fève tonka moulue 2 c à c d'eau de fleur d'oranger
300 g de farine d'épeautre T65/T70 1/2 c à c de sel 1/2 c à c de bicarbonate de soude

35 g d'amandes entières 30 g de noisettes 4 c à s de sucre glace de canne 
3 c à s de pistache concassées

__________________________


Dans un saladier mélanger le sucre et l'huile, au fouet puis ajouter le lait de soja et la fécule , la texture doit être bien lisse. 
Ajouter l'extrait de vanille, la fève tonka moulue et l'eau de fleur d'oranger et bien mélanger.
Mélanger la farine avec le sel et le bicarbonate.
Verser 1/3 de la farine dans le saladier contenant le mélange huile-sucre-lait de soja et bien mélanger au fouet. Ajouter progressivement le reste de la farine, et incorporer à la maryse.
Hacher grossièrement les amandes et les noisettes au couteau et les mélanger au sucre glace dans une poêle. Porter à feu vif. Le mélange va vite caraméliser. Quand ça sent bon la fête foraine dans votre cuisine, et que le mélange est d'une belle couleur dorée, sortir du feu, vous ne voulez pas d'un caramel brulé (30 secondes de trop peuvent être fatales  !).
Verser sur une plaque recouverte de papier cuisson et étaler / séparer à la fourchette. Laisser refroidir totalement (5 minutes) et détacher / décoller les morceaux d'amandes/noisettes  à la main.
Mélanger les 3/4 à la pâte à cookies, avec la moitié des pistaches concassées.
Former des boulettes entre les paumes des mains, les aplatir délicatement et les disposer en les espaçant sur une plaque recouverte de papier cuisson. 
Garnir d'éclat d'amandes et noisettes caramélisées et de pistaches concassées.
Cuire au four, chaleur tournante, à 180°C pendant 8 minutes.
Sortir la plaque, laisser refroidir quelques minutes puis transférer les cookies sur une grille pour les faire refroidir.
Conserver dans une boite hermétique ou un grand bocal (si vous arrivez à ne pas tous les manger le jour même !).

N.B. : J'aime les cookies bien tendres au coeur, si vous préférez les cookies plus croustillants, vous pouvez les faire plus fins (aplatir plus) ou les cuire 1 à 2 minutes de plus.





Vegan


Quelle joie aujourd'hui de pouvoir enfin vous présenter mon dernier livre, Vegan, paru aux Editions La Plage ce 30 Avril 2014. Un an et demi après qu'on m'ait proposé ce projet fou, d'écrire sur un sujet qui me passionne un livre de 500 recettes, je me rends compte que je n'avais absolument aucune idée du travail qui m'attendait, ni du bonheur que cette plongée en apnée dans la cuisine vegan allait m'apporter. Vous êtes prêts à découvrir un peu plus ce "petit" nouveau ?