Clafoutis vegan inratable

7 juil. 2020



En ce moment c'est LE gâteau que je fais chaque semaine. Il faut dire qu'avoir accès à plein de cerises dans les jardins qui nous entourent est tellement chouette que j'en profite à fond. C'est une des choses qui a le plus changé dans ma vie depuis que nous avons quitté Paris pour les Vosges : les fruits et les plantes, sauvages ou du potager. Chaque jour est l'occasion d'une cueillette, d'une recette et parfois même d'une découverte ( j'ai goûté des goumis pour la première fois il y 10 jours, quel bonheur !)


Revenons donc un peu à ce clafoutis ! Il se prépare en 5 minutes chrono, se tient tout en restant fondant et s'adapte aux cerises dont vous disposez et à votre goût en matière de texture. Ma préférence va sans hésitez pour les petites cerises aigres ou acides qui vont donner un côté acidulé au clafoutis et rendre un peu plus de jus ce qui le rendra plus fondant. Les grosses cerises et/ou les cerises noires seront plus douces et un poil moins juteuses à la cuisson. Le clafoutis sera alors doux et parfumé, tout en ayant une tenue parfaite. 


Mes petits conseils 

Le choix du plat est important : s'il est trop large vous obtiendrez un clafoutis trop plat, s'il est trop petit vous risquez d'avoir un résultat plus pâteux. Je vous recommande donc un plat d'environ 20 à 25 cm de large. Les clafoutis, c'est comme toutes les recettes de familles, ça varie en fonction des gens. Ma référence c'est celui que faisait ma grand-mère Suzanne quand j'étais petite, un clafoutis peu épais, avec des cerises acides, ultra fondant qu'on peut manger à la cuillère mais qui se tient quand même bien.

Laissez les noyaux ! Il y a deux écoles pour le clafoutis et je fais définitivement partie de la team "avec noyaux". Moins de temps de préparation, plus de saveur, une meilleure tenue des fruits, un plus joli résultat, moins de jus qui part dans la pâte, bref, que des avantages ! Si bien sûr pour des raisons particulières (personnes qui risquent d'avaler les noyaux ou qui ne seraient pas en capacité de les retirer par elles-mêmes) vous avez besoin de retirer les noyaux ou que vous êtes un·e inconditionnel·le de la version sans noyaux, rassurez-vous, les retirer ne fait pas non plus rater la recette et vous vous régalerez tout autant.

Bien huiler ou beurrer le plat avec de la margarine. Personnellement je le fait à l'huile car la recette utilise de l'huile que j'ai donc sous la main (et que je n'ai pas tout le temps de la margarine au frigo) et ça fonctionne très bien. La seule contrainte avec l'huile c'est qu'il faut bien répartir au pinceau juste avant de verser la pâte car l'huile va couler des parois du plat et se rassembler dans le fond. Ce que je fais : je huile mon plat, puis juste avant de verser la pâte, je repasse un coup de pinceau. Aussi : n'ayez pas peur de huiler généreusement (pas de flaque d'huile non plus, hein) car un léger coup de pinceau ne suffira pas pour ensuite bien démouler les parts.

Pour obtenir une belle croûte dorée et fondante, je badigeonne légèrement d'huile à 15 minutes avant la fin de la cuisson. C'est complètement optionnel, mais j'aime bien saupoudrer la surface du clafoutis avec l'équivalent d'1 c à s de sucre (grand max) après avoir badigeonné d'huile.

• J'utilisais jusqu'ici de la vanille en poudre dans mes clafoutis. Mais j'ai trouvé encore mieux : la fève tonka moulue (je l'achète entière et je la râpe au dernier moment comme pour la noix de muscade). Non seulement elle revient moins cher que la vanille dont le prix a énormément augmenté ces dernières années à cause du dérèglement climatique, mais sa saveur vanillée qui tire vers l'amande évoque justement le goût que donnent les noyaux de fruits cuits (donc si vous enlevez les noyaux, vous aurez tout de même cet aspect là dans le clafoutis). Un pot ou un sachet de fèves tonka est un investissement qui vous durera jusqu'à des années. 


Pour : 6 personnes  

Clafoutis vegan

ingrédients:

  • 250 ml de crème de soja cuisine
  • 3 c à s de sucre de canne blond
  • 3 c à s d'huile neutre
  • quelques pincées de fève tonka moulue
  • 125 g de farine de blé blanche
  • 3 c à s de lait végétal
  • 1 bol de cerises
  • Huile ou margarine pour le plat
  • optionnel : sucre pour la croûte

instructions:

  1. Préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante chez moi)

  2. Dans un saladier ou cul de poule, verser la crème soja. Ajouter le sucre et mélanger au fouet.

  3. Ajouter l'huile et bien fouetter. 

  4. Ajouter la fève tonka moulue selon votre goût et mélanger.

  5. Ajouter la farine en pluie et mélanger au fouet, il ne doit pas y avoir de grumeaux.

  6. Délayer avec le lait végétal, la pâte doit être lisse.

  7. Nettoyer les cerises et les équeuter. Les mélanger à la pâte.

  8. Bien huiler le plat et verser la pâte.

  9. Enfourner et cuire 40 minutes. 

  10. A 15 minutes de la fin de la cuisson, badigeonner la surface du clafoutis d'huile à l'aide d'un pinceau. Optionnel : saupoudrer d'1 c à s de sucre.

  11. Laisser tiédir ou refroidir avant de couper des parts.

  12. Il se conservera 48h au frais, mais il ne fera probablement pas la journée de toute façon ! 




Publier un commentaire

Les commentaires doivent être validés avant publication. Il se peut que votre commentaire n'apparaisse pas tout de suite.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.