Cheesecake cru tomate-basilic

juin 13, 2013






L'été approche à grands pas et enfin les couleurs estivales commencent à pointer leur petit nez dans nos assiettes. Maintenant qu'il fait (presque) beau, des envies de cru, de salades, de fraîcheur se font sentir ici. Ça faisait longtemps que je n'avais pas proposé une recette raw sur le blog, et ça me titillait depuis quelques semaines. J'avais envie d'expérimenter quelque chose de nouveau, de salé et très gourmand. Les premières tomates dont nous nous régalons depuis deux semaines m'ont guidées vers une recette aux saveurs très classiques et indémodables, mais twistées avec une base raw composée d'aliments rigolos et moins communs.


Pour la base du cheesecake je voulais du croustillant et j'avais envie d'utiliser du sarrasin pour ne pas partir que sur des oléagineux sachant qu'ils seraient très présents dans la recette. On utilise souvent le sarrasin décortiqué et trempé pour des porridges crus ou germé et déshydraté pour un résultat plus croustillant. N'ayant que peu de temps devant moi j'ai eu envie de tester une utilisation brute du sarrasin, donc ni trempé ni germé, comme je n'ai trouvé aucune info sur une éventuelle contre-indication de le consommer tel quel je me suis dis "Soyons fous, on se lance !". Évidement, il sera préférable d'utiliser un sarrasin trempé et déshydraté pour une recette plus digeste, si vous possédez un déshydrateur.


Avec le sarrasin j'ai utilisé des graines de courges et de la purée de graine de chanvre, riche en oméga 3 et d'une jolie couleur verte qui contraste parfaitement avec la partie "tomate". Donc contrairement à ce qu'on pourrait penser il n'y a pas de basilic dans la base de ce cheesecake !


Pour la garniture à la tomate, pas de surprise, les noix de cajou font des merveilles pour concocter un fromage végétal cru. J'y a ajouté un peu d'huile de coco (oui ce cheesecake ne fait pas vraiment dans la légèreté !) qui va aider à tenir la préparation en se figeant au frais. Il n'y a donc aucune étape compliquée dans cette recette, il suffit de laisser prendre au réfrigérateur !



Cheesecake cru tomate-basilic 

pour 6/8 parts 

Base sablée 
100g de sarrasin décortiqué (non grillé) 
2 c à s de graines de courges 
1 c à s d'huile d'olive 
1 c à s de purée de graines de chanvre crue
 (ici Keimling
Sel 
Poivre

Garniture à la tomate 
 150 g de noix de cajou 
(à faire tremper 30 minutes)
2 c à s d'huile de coco 
3 tomates bien mures
10 feuilles de basilic 
1 gousse d'ail 
Sel 
Poivre

Déco 
1 tomate coupée en dés 
Feuilles de basilic

▴▴▴


Dans le bol du mixeur verser les ingrédients de la base sablée et mixer jusqu'à obtenir une texture sablonneuse grossière. Étaler cette préparation dans le fond d'un moule à charnière d'environ 15 cm de diamètre. On peut aussi réaliser le cheesecake à l'aide d'un cercle en métal sans fond directement posé sur un plat.

Aplatir avec un verre à fond plat pour obtenir une surface bien tassée et régulière. Pour favoriser le démoulage on peut disposer un ruban de Rhodoïd tout autour du plat au préalable, cela évitera que la garniture ne colle aux parois. C'est ce que j'ai fait ici.

Placer le plat au réfrigérateur 15 minutes.

 Égoutter les noix de cajou qui auront trempé 30 minutes, les placer dans le bol du mixeur (lavé évidemment !) avec l'huile de coco ramollie, les tomates épluchées (et non mondées) et coupées en morceaux, le sel, le poivre et la gousse d'ail émincée. Mixer pour obtenir une crème onctueuse.

Laver et ciseler le basilic et l'ajouter à la préparation. Verser la garniture sur le fond du cheesecake pris au frais, bien lisser la surface à l'aide d'une spatule ou du dos d'une cuillère. Placer au frais pendant 2 h.

Préparer les dés de tomate et les feuilles de basilic pour la déco. Ouvrir la charnière du moule, à l'aide d'une large spatule glissée sous la base du cheesecake, le faire glisser délicatement vers votre plat de service. Enlever la bande de Rhodoïd. Si vous utilisez un cercle sans fond, il suffit de décercler.

Ce cheesecake doit être consommé frais, il va ramollir à température ambiante. Vous pouvez le démouler et le laisser au frais jusqu'au repas.

Idéal accompagné d'une soupe crue ou d'une salade. Véritable petite bombe énergétique, très riche en matières grasse, ce cheesecake sera consommé en petites parts. Personnellement je l'ai trouvé encore meilleur avec un peu de jus de citron. Il se garde au frais 24 h.




Alors le cru ça vous tente ?






You Might Also Like