Variétés anciennes, nouveau plaisir?

décembre 01, 2009


On trouve de plus en plus, même en supermarché des variétés de légumes anciens, un simple effet de mode?
Surfant sur la vague du retour au naturel, au rustique, certains producteurs ont trouvé un filon pour nous refourguer bien plus cher des légumes "oubliés".
Mais derrière l'engouement citadin bobo pour des légumes exotiques de nos terroirs se cache une consommation engagée, que beaucoup ne soupçonnent pas!

Les légumes et fruits calibrés, identiques, que nous trouvons sur les marchés et supermarchés classiques, sont tous gentiment brevetés par les grands semenciers, qui payent une fortune pour voir leurs variétés inscrites au Catalogue National des semences, sans cette inscription il est interdit de commercialiser les produits des récoltes, et par là même de les cultiver...
Or ces variétés, sélectionnées pour leur forme qui conviendrait parfaitement aux attentes des clients (tomate ronde et rouge, carotte orange etc...) sont souvent plus fragiles et nécessitent engrais et pesticides...(quand ce ne sont pas des plants OGM...)
Les variétés rustiques peuvent ,elles, bien souvent être cultivées dans votre potager sans difficulté et sans produits phytosanitaires, car elles sont plus résistantes.
De plus cultiver des variétés anciennes participe à entretenir une biodiversité dans un monde qui tend à ne cultiver que quelques variétés (pour la plupart très récentes) et à voir les autres disparaître.

L'association Kokopelli oeuvre pour la préservation des semences de variétés potagères et céréalières anciennes à travers l'échange et la vente de graines issue de l'agriculture biologique et biodynamique.
Attaquée (et condamnée) en procès par le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS) et la Fédération nationale des professionnels de semences potagères et florales (FNPSP) car les dites semences rustiques n'étaient pas répertoriées au catalogue officiel, et donc interdites , car "non conformes" l'association s'est aussi vue condamner dans un second procès à payer des dommages au semencier Baumaux (pour concurrence déloyale!) et à l'Etat Français qui préfère soutenir les grands semenciers que la biodiversité!

Kokopelli n'en arrête pas moins de continuer à proposer ses graines et distribue actuellement (chiffres 2007) 550 variétés de tomates ,300 variétés de piments, 130 variétés de laitues, 150 variétés de courges, 50 variétés d'aubergines etc.

Alors pour faire pousser des tomates cerises de toutes les couleurs, des concombres ronds qui épaterons vos invités, des poivrons violets ou pour faire un cadeau utile à vos amis qui jardinent,
direction Kokopelli!


Quand la préservation de la biodiversité et la lutte contre le capitalisme appliqué aux légumes passe par notre potager, saisissons l'opportunité d'un jardinage militant!

(Pour ma part j'ai dégusté tout l'été de savoureuses courgettes jaunes, fournies par un seul pied!)

You Might Also Like

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire